Observatoire de l'environnement sonore de la Métropole de Lyon

Pourquoi éduquer à l’environnement sonore ?

« L’environnement sonore, espace de communication indispensable à la vie sociale, joue un rôle important dans la perception globale de notre environnement. Or, des enquêtes attestent qu’une majorité de Français le considère comme une source de nuisances. »

L’environnement sonore, qu’est ce que c’est ?

L’environnement sonore regroupe tous les sons qui nous entourent, quelles que soient leur source et leur intensité. Du simple « bonjour » au klaxon, pas de vie sans communication sonore.

Le bruit, une préoccupation majeure

Le bruit est un son qui dérange. Il est difficile à évaluer, car ce qui plaît aux uns peut déranger les autres.

Voisinage, transports, musique trop élevée… les sources de bruit sont nombreuses, et en moyenne, un Français sur trois se déclare gêné par le bruit. Les sons qui nous entourent peuvent générer du stress ou, au contraire, apaiser. Par conséquent, notre environnement sonore influe sur nos comportements.

En outre, le bruit n’est pas toléré de la même façon selon l’endroit où on vit. Pour un citadin, par exemple, l’environnement sonore, c’est le bruit de la ville. Ainsi, des personnes s’installant en zone rurbaine ont parfois du mal à s’accommoder du son des tracteurs…

La maîtrise du bruit, un enjeu incontournable

On estime que 7 millions de Français vivent dans des zones exposées à un niveau de bruit anormalement élevé. Or, le contrôle des nuisances sonores relève de la compétence des préfets et surtout des maires. Maîtriser l’environnement sonore est donc un choix politique.

Éduquer à l’environnement sonore

Toute action en faveur de l’environnement sonore démarre par une démarche de sensibilisation de chacun et d’éducation des jeunes populations. Conscient de cela, le Grand Lyon a fait de l’éducation à l’environnement sonore une des composantes essentielles du plan d’éducation au développement durable qu’il défend depuis 2006.