Observatoire de l'environnement sonore de la Métropole de Lyon

Les structures impliquées

Origine du projet

En 2010, le Grand Lyon décide de créer un site-ressources en consultant ses partenaires associatifs identifiés comme les plus complémentaires pour réfléchir ensemble et construire un site général concentrant les ressources existantes en éducation à l’environnement sonore.
Depuis six ans, la Fondation de France soutient des projets associatifs en lien avec l’environnement sonore et a permis à certaines associations, notamment Fréquence écoles de commencer à travailler sur la question des ressources dans ce domaine.

Parties prenantes

Acoucité

Association loi 1901, créée en 1996 à l’initiative du Grand Lyon et de membres fondateurs (INRETS, ENTPE, CERTU, CSTB…), Acoucité a pour but d’œuvrer au développement des connaissances et du savoir professionnel en environnement sonore urbain. C’est un pôle de compétence qui a pour vocation de favoriser les échanges entre les centres de recherches et les besoins opérationnels des villes, notamment en matière de gestion des bruits urbains liés aux transports terrestres. L’association engage ses actions dans la conduite de programmes de recherche appliquée et d’actions expérimentales, apporte son assistance aux élus et responsables des collectivités locales face aux problèmes soulevés par le bruit en milieu urbain et en milieu construit et collabore à différents projets.
L’association bénéficie en interne de ressources humaines (ingénieur et technicien en acoustique, docteur en psychoacoustique) et matérielles (6 sonomètres intégrateurs, équipement SIG et de modélisation…) propres. Chaque année, environ une vingtaine de travaux et d’articles sont publiés, souvent en partenariat, sur le suivi et l’évaluation du bruit des transports terrestres en milieu urbain. Ils font régulièrement l’objet de présentations publiques lors de journées thématiques (journée sans voiture, développement durable, modes doux…) ou à la demande de municipalités dans le cadre de tables rondes, ainsi que d’interventions en milieu scolaire.

ADES

L’ADES du Rhône a pour objectif de développer l’éducation pour la santé sur le département avec les acteurs des secteurs éducatif, social et médical. Elle a été créée en 1937.
Ce sont les professionnels et bénévoles spécialistes du lien social qui constituent son public privilégié. Ils sont les acteurs principaux d’une éducation à la santé forte et innovante sur le Rhône.
L’ADES dirige en particulier ses efforts dans deux directions :
– Proposer un pôle ressource départemental en éducation pour la santé aux acteurs de prévention, professionnels et bénévoles.
– Développer des actions en fonction des priorités de santé locales, départementales, régionales ou nationales.

Apieu-Millefeuilles

APIEU Mille Feuilles (Atelier Permanent d’Initiation à l’Environnement Urbain), association loi 1901, créé en 1984, a pour mission principale l’éducation à l’environnement urbain et au développement durable.
Il est agréé par l’Education Nationale, membre du réseau national Citéphile et du Graine Rhône-Alpes.
L’association se compose d’une équipe de 4 salariés dont 3 animateurs pédagogiques et une sécrétaire-comptable. Elle accueille régulièrement des bénévoles et des stagiaires motivés par l’éducation à l’environnement. Elle réalise environ 450 animations par an et travaille en collaboration avec de nombreux partenaires.

Fréquence écoles

Fréquence écoles est une association loi 1901 qui s’engage depuis bientôt 20 ans à favoriser une attitude critique des jeunes face aux médias.
Son équipe est composée de journalistes, réalisateurs et techniciens qui mènent des ateliers de découverte de la radio, de la télévision et d’Internet pour aider les jeunes à décrypter et à comprendre les médias. Véritable pôle ressource, l’association conçoit aussi des outils et des parcours pédagogiques à destination des professionnels de l’éducation (enseignants, éducateurs…).
À partir de projets thématiques, et toujours sur le terrain avec les jeunes, Fréquence écoles explore les relations entretenues entre les médias et la société et a ainsi développé de nombreuses ressources sur la thématique du genre, des sciences, de l’environnement, de la diversité culturelle, de la santé…
Enfin, curieux des pratiques médiatiques des enfants et des adolescents, Fréquence écoles a lancé il y a deux ans un pôle dédié à la recherche.

 

Le Grand Lyon et l’éducation à l’environnement sonore

L’éducation à l’environnement sonore est une des composantes essentielles du plan d’éducation au développement durable défendu par le Grand Lyon depuis 2006. Elle s’inscrit dans un programme d’actions pour l’environnement sonore : élaboration de cartes de bruit, réduction des nuisances sonores, protection des zones calmes.
Dans ce cadre, le Grand Lyon mène différentes actions pour éduquer à l’environnement sonore.

  • Le Grand Lyon apporte son soutien aux partenaires associatifs qui œuvrent dans le domaine de l’éducation à l’environnement sonore et plus largement du développement durable. Il les épaule dans leurs interventions de terrain auprès des enseignants et des acteurs de l’éducation populaire. Pour connaître les interventions pour éduquer à l’environnement sonore, contactez-nous.
  • Le Grand Lyon a conçu en lien avec Acoucité un livret ressources intitulé « l’environnement sonore urbain » qui recense un nombre conséquent d’outils pédagogiques disponibles, de connaissances nécessaires.
  • Le Grand Lyon est à l’initiative de ce site-ressources. L’objectif est de dresser un panorama le plus complet possible des ressources existantes dans le domaine de l’éducation à l’environnement sonore et d’en faciliter l’accès grâce à un moteur de recherche avancé.